• Caroline

(FR) #lecoeurdeparis SEMAINE 1


Montant des donations

€90.09


Cette semaine, les émotions étaient à vif.


Le 16 avril au matin, je m’étais levée avec une idée : reverser mes droits d’auteur du livre « Un Paris peut en cacher un autre » au fonds de reconstruction de Notre-Dame. Je dois l’avouer, je n’ai pas beaucoup réfléchi, il fallait agir pour exorciser ce terrible sentiment d’impuissance face à la destruction de « ma » cathédrale. Le temps d’organiser l’opération, de changer la couverture du livre, d’écrire une préface spéciale, de communiquer avec les lecteurs du Facebook... le soir était déjà arrivé.


C’est à ce moment-là que j’ai vu que des grandes familles avaient déjà fait de gigantesques donations et que l’affaire était déjà politisée. Les cendres étaient encore chaudes que le chœur des mécontents, cyniques et râleurs de tous poils était déjà au volume maximum. Mais parmi les complaintes de rigueur, il y avait une question légitime :


Est-ce que ça vaut vraiment la peine de donner, quand presque un milliard d’euros a déjà été promis ? Face à ces sommes faramineuses, que signifie notre tout petit geste ?

Il m’a fallu une nuit de questionnement, la lecture de plusieurs journaux et des échanges sur WhatsApp avec ma famille pour le décider : garder le cap, sans regret, sans complexe. Notre donation sera minuscule, et alors ? Mieux vaut cela que l’inertie.

Mais ce moment de doute m’a permis de faire le choix du fonds auquel je vais reverser mes dons et ceux des lecteurs : celui du Centre des Monuments Nationaux. Si l’or pleut sur Notre-Dame, tant mieux, elle le vaut bien, et notre histoire aussi (alors que je vous écris, la pluie menace ce qui reste du bâtiment). S’il y en a trop, tant mieux : parce que notre donation ira au Centre des Monuments Nationaux, piloté par le Ministère de la Culture, alors c’est tout le patrimoine français qui en profitera.


Ce sont les petits châteaux de province que je visitais lorsque j’étais petite, et dont l’histoire s’écroule petit à petit. Ce sont les sites archéologiques, les musées, les fonds d’archives que j’ai filmés pendant ma carrière à la télévision, et dont les budgets sont toujours trop justes. Et c’est aussi la culture française immatérielle – mes voyages m’ont appris qu’on l’admire partout dans le monde, et pourtant, elle aussi risque de disparaître.


Pour moi, Notre-Dame est la représentante du patrimoine français tout entier. Donc faisons un geste pour elle ! Nous avons levé près de 100€ cette semaine. Je fais courir l’opération jusqu’au 14 juillet. Parviendrons-nous à lever 500€ ?


Offrez aujourd’hui un exemplaire de « Un Paris peut en cacher un autre » !


Merci de tout cœur,


Caroline


P.S. : vous souhaitez faire un don sans acheter mon livre ? Cliquez ici pour le lien du Centre des Monuments Nationaux.